Voici une sélection de poèmes sur la vie triste .

Poème triste sur la vie

Poème triste sur la vie 1

Mal être

Ce soir ma vie me fait mal
Tristesse tu t’empares de mon coeur
La joie fuit ma tête en pleure
Un voile recouvre ma vie si pâle

Solitude dans le vide de mes nuits
Criant ma peine par des larmes silencieuses
Défiant la haine des heures pernicieuses
Chercher en vain une issue à l’ennui

Souvenirs d’un corps allongé prêt du mien
D’une chaleur, dans les moments d’angoisse
Des mots de réconfort à la pieuse paroisse
Présence d’un être offrant sa main en lien

Seule dans le soir avec une musique nostalgique
Rythmant mon chagrin sur la page blanche
Ecrire un passé ,s’accrocher à la branche
Coucher ses rancoeurs comme un remède magique

Dans le silence de ma vie, vivre d’espoir
Lumière dans les mots , récit en prélude
Comprendre ses erreurs,contrer la lassitude
Accepter la réalité que demain sera noir

Poème triste sur la vie 2



Le chemin

J’ai le souvenir de sentir le pas pesant,
Alourdi par la tristesse, d’êtres vivants,
Devinant dans la brume d’un petit matin,
L’ombre d’Humains vissée, serrée par le chagrin.

Très haut perchée, au faîte d’un arbre gardien,
Dans cette vallée, d’un village canadien,
Une tourterelle grise, gémit son chant,
Par roucoulements, aux pèlerins, s’unissant.

La marche funèbre s’enclenche. En crescendo.
Ils cheminent, famille, amis, sur mon dos.
L’air se déchire. Mille larmes sanglotées,
Par l’enfant de l’homme, aujourd’hui décédé.

Tenu par six porteurs à l’épaule voûtée,
Pliés sous le poids du cercueil de bois clouté.
C’est pour l’être cher, cette mise en terre,
Ce droit au chapelain et à ses prières.

Pour ce souvenir, de la date et du nom,
Sur la stèle, plaque gravée, l’inscription.
Un lieu à offrir pour le recueillement,
Aux enfants du temps présent et d’un futur temps.

Je suis par qui arrivent les trépassés,
Je suis né du premier mortel enterré,
Je suis forgé d’empreintes oubliées,
Je suis chemin, à la fois, terre et graviers.

Par passages obligés de gens éprouvés,
Je me suis creusé, usé, au fil des années,
En deux sillons, générés par moultes foulées.
Je suis chemin, à la fois, Terre et Sacré.

Poème triste sur la vie 3

Ma vie

Ma vie est faite de noir
J’essaie d’apercevoir
Dans cette énorme brouillard
Mais je n’est pa ce pouvoir

Mon sang coule dans mes veines
J’essaie de cacher mes peines
Mais le soir, je ne peux me retenir
De hurler, de crier, de pleurer, de me hair

Les gens font couler le sang
Le sang fait couler les larmes
Les larmes ne sont pas des armes
pour se protéger des gens

Le suicide serai peut etre
Solution de mes problèmes
Être loin de mon être
Pourtant près de ceux que j’aime