Poème sur l’enfance


Poème sur l'enfance - Citation sur vie
l’enfance
Elle est belle l’enfance quand elle nous inspire
Quand l’émotion qu’elle délivre rappelle des souvenirs 
Les calins sur les genoux  les ballades et les goûters au nutéla 
Les dessins animés au petit matin quand les parents ne sont pas là.
Elle est belle l’enfance quand elle nous attendrit 
Et qu’elle nous rappelle la meilleure part de notre vie 
Celle de l’insouciance et des sentiments vrais 
Sans mensonges et sans haine  quand le coeur était spontané.
Mais je pense aussi à tous ceux qui n’en ont pas eu
Qui par la faute d’un adulte  ne l’ont pas vécu
En ont été privé pour multiples raisons  la guerre  le deuil ou la maladie
Sachez qu’enfant  longtemps l’on demeure tant que dure la vie.
Peut être un jour  un petit être partagera-t-il avec vous 
Ces moments qui vous manquent et qui font comme un trou
Au fond de votre âme  ou dans votre mémoire?
Mais avec beaucoup d’amour autour  vient la guérison et l’espoir
Car les blessures du coeur demeurent les pires
Et nul enfant du monde ne devrait les subir

Poème sur l’enfance


Poème sur l'enfance - Citation sur vie
L’enfance
L’enfant chantait; la mère au lit  exténuée 
Agonisait  beau front dans l’ombre se penchant ;
La mort au-dessus d’elle errait dans la nuée ;
Et j’écoutais ce râle  et j’entendais ce chant.
L’enfant avait cinq ans  et près de la fenêtre
Ses rires et ses jeux faisaient un charmant bruit ;
Et la mère  à côté de ce pauvre doux être
Qui chantait tout le jour  toussait toute la nuit.
La mère alla dormir sous les dalles du cloître ;
Et le petit enfant se remit à chanter… 
La douleur est un fruit ; Dieu ne le fait pas croître
Sur la branche trop faible encor pour le porter.
Victor HUGO  

Poème sur l’enfance

Poème sur l'enfance - Citation sur vie
L’enfance
Qu’ils étaient doux ces jours de mon enfance
Où toujours gai  sans soucis  sans chagrin 
je coulai ma douce existence 
Sans songer au lendemain.
Que me servait que tant de connaissances
A mon esprit vinssent donner l’essor 
On n’a pas besoin des sciences 
Lorsque l’on vit dans l’âge d’or !
Mon coeur encore tendre et novice 
Ne connaissait pas la noirceur 
De la vie en cueillant les fleurs 
Je n’en sentais pas les épines 
Et mes caresses enfantines
Étaient pures et sans aigreurs.
Croyais-je  exempt de toute peine
Que  dans notre vaste univers 
Tous les maux sortis des enfers 
Avaient établi leur domaine ?
Nous sommes loin de l’heureux temps
Règne de Saturne et de Rhée 
Où les vertus  les fléaux des méchants 
Sur la terre étaient adorées 
Car dans ces heureuses contrées
Les hommes étaient des enfants.
Gérard de Nerval

Poème sur l’enfance

Poème sur l'enfance - Citation sur vie
L’enfance de Marot

Sur le printemps de ma jeunesse folle 
Je ressemblais l’hirondelle qui vole 
De çà  de là : l’âge me conduisait
Sans peur ni soin  où le cœur me disait.
En la forêt  sans la crainte des loups 
Je m’en allais souvent cueillir le houx 
Pour faire glu à prendre oiseaux ramages 
Tous différents de chants et de plumages.
Oh! que de fois aux arbres grimpé j’ai 
Pour dénicher ou la pie ou le geai 
Ou pour jeter des fruits jà mûrs et beaux
A mes copains qui tendaient leurs chapeaux !
Clément Marot
À Découvrir Aussi