Indonésie : Quand la mort n’est plus un adieu

Indonésie : Quand la mort n’est plus un adieu

33023

Les Torajas, ce peuple de l’Indonésie, en majorité chrétien, a un rite funéraire bien particulier. Ses personnes trouvent  normal de partager leurs vies avec les dépouilles de leurs défunts après leurs momifications bien sûr.

quand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-1Source : foozine.com 
Ils s’occupent de ces corps desséchés, ils leurs laissent la lumière allumée, leurs donnent à manger…
Cet intérêt pour le défunt varie selon la classe sociale et sa richesse. Plus elle est importante plus sa présence avec sa famille suscite toutes les attentions.
C’est ainsi que la famille de Debora Maupa s’occupe, avec beaucoup de soin, du corps du défunt, décédé en 2009 à 73 ans. Le corps est momifié avec une solution de formol et d’eau, et se conserve longtemps.

quand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-2

Source : foozine.com

Toute la famille entoure Syahrini Tania Tiranda, décédé la veille à l’âge de 3 ans. Ils la touchent et lui adresse la parole.

quand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-3

Source : foozine.com

Risma Paembonan, aussi, dîne avec sa belle mère, Maria Salempang, qui est morte deux semaines plus tôt, à  l’âge de 84 ans.

quand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-4Source : foozine.com
Au cours d’un rituel appelé ma’nene’, les membres vivants de la famille se réunissent avec les morts. Les corps sont attachés verticalement à des tiges de bambou. Ils leurs adressent la parole comme s’ils étaient vivants.

quand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-5

Source : foozine.com

D’autres photos :

quand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-6

Source : foozine.comquand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-7

Source : foozine.comquand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-8

Source : foozine.comquand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-9

Source : foozine.comquand-la-mort-n-est-plus-un-adieu-10

Source : foozine.com

Et pour terminer, voici une petite vidéo qui montre le rituel d’hommage aux morts :

Pas de commentaires

Laisser une réponse