Le petit Georges Ashman est né avec une tâche de naissance sur son front. Sa mère ne pensait qu’aux intimidations qu’il risquait après dix ans à l’école.

Pour-traiter-sa-tâche-de-naissance-on-a-du-lui-implanter-deux-petites-cornes-1

Alors elle décide de la lui retirer. Le processus est simple, il suffit d’implanter des coussinets sous la peau, de les gonfler graduellement afin d’étirer la peau. Ses coussinets ressemblaient à des cornes et le petit ange ressemblait à un démon.

Pour-traiter-sa-tâche-de-naissance-on-a-du-lui-implanter-deux-petites-cornes-2 Pour-traiter-sa-tâche-de-naissance-on-a-du-lui-implanter-deux-petites-cornes-3
Mais maintenant, tout cela n’est qu’un vague souvenir. Il n’y a sur son front qu’une légère cicatrice.

Pour-traiter-sa-tâche-de-naissance-on-a-du-lui-implanter-deux-petites-cornes-4

À Découvrir Aussi