Le petit Matthew est né en parfaite santé. Il a fait le bonheur de ces parents. Mais le lendemain le bébé avait l’air grincheux et n’arrêtait pas de pleurer. Un jour après,  le corps médical ose interdire aux parents de voir leur fils. En fait, le bébé était déjà mort. Il informe la famille qu’il était victime de la mort subite du nourrissant.

L’enfant fut incinéré sans  permettre à ses parents de le voir. Mais la famille n’était pas convaincue de la version de l’hôpital. Un an de recherche après, les résultats de l’autopsie tombent : Le bébé avait subi un vaccin contre l’hépatite B et la dose était trop élevée.
Plusieurs bébés au monde décèdent  suite à  de pareilles fautes médicales.

À Découvrir Aussi